Réflexologies


Institut Français de Réflexologie (Elske Miles)

Qu’est-ce que la réflexologie plantaire ?

Il s’agit d’une technique énergétique de travail sur des zones spécifiques des pieds, appelées « réflexes ». On parle de « réflexes » car l’ensemble des systèmes et organes du corps sont « reflétés » sur les pieds. En parcourant avec mes doigts les différentes zones réflexes des pieds, je "balaye" ainsi l’ensemble de l’organisme. Ce travail me permet de déceler les tensions ou perturbations énergétiques en lien avec les différents organes et systèmes du corps et à rétablir leur bon fonctionnement.

 

A aucun moment je n’interviens directement sur un organe : ce sont les pressions effectuées sur les pieds à l’aide d’un toucher précis et particulier qui permettent une action à distance sur l’organe, les viscères, les glandes, etc…situés à distance.


Existe-t-il une ou plusieurs réflexologies ?

Il existe dans le corps plusieurs interfaces "reflétant" l'ensemble de l'organisme : les pieds, les mains, le visage pour ne citer qu'eux mais il en existe d'autres encore. Selon l'interface choisi pour travailler à distance sur le corps on parlera de réflexologie plantaire (sur les pieds), palmaire (sur les mains), faciale (sur le visage). 

 

Il existe des cartographies propres à chacune de ces interfaces et une même interface peut présenter plusieurs cartographies différentes. Ainsi on retrouve sur les pieds différentes cartographies, chacune impliquant un toucher différent , un niveau de pression différent et chacune agit ainsi à différents niveau de l'Être.

 

Tout ceci explique l'existence de différentes réflexologies : sud-africaine, chinoise, occidentale, etc...


Comment se déroule une séance de réflexologie ?

Une séance de réflexologie dure environ une heure et se déroule de la façon suivante :

  • L’entretien : je commence toujours ma consultation par un entretien afin de m'assurer que vous ne présentiez pas de contre-indications à la réflexologie (psychose, grossesse, cancer en phase évolutive, phlébite actuelle ou récente, enfant de moins de 7 ans), et dans le but de prendre connaissance de vos éventuelles maladies ou tensions (physique et/ou psychique).
  • Retrait des objets métalliques (bijoux, montres,…) susceptibles d’interférer avec la circulation de l’énergie.
  • La pratique : vous vous allongez entièrement habillé sur la table de massage. Vos pieds sont légèrement surélevés afin d'assurer un bon relâchement de vos jambes. Le soin commence toujours par une prise de contact et selon les besoins un bilan des zones réflexes avant le soin à proprement parlé. La séance se poursuit par un travail spécifique, mélangeant différentes techniques et différentes cartographies sur des zones réflexes que j'aurais choisi (en fonction de votre problématique et du bilan des zones réflexes des pieds). Je peux ainsi être amenée à travailler lors d'un même soin sur les pieds, les mains et/ou le visage. Si nécessaire je peux travailler des points d'acupuncture à la main ou à l'aide d'un moxa et/ou utiliser des huiles essentielles.

Si vous ne bénéficiez que de 20 à 30 minutes, un protocole plus court peut être proposé mais tous les organes et systèmes du corps humain ne pourront pas être « parcourus » et la profondeur de la relaxation sera moindre. 


Existe-t-il des contre-indications à la réflexologie ?

Les contre-indications sont les mêmes que celles du shiatsu, à savoir : psychose, grossesse, cancer en phase évolutive, phlébite datant de moins de 6 mois, enfant de moins de 7 ans.

 

Concernant la réflexologie chinoise et la réflexologie occidentale, celles-ci sollicitent plus l'organisme, elles sont donc proscrites en cas d'insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque. 


Quelle est la fréquence des soins de réflexologie ?

La fréquence des soins dépend du but de votre consultation.

 

Le nombre de séances et la durée nécessaire entre chaque soin est variable selon la problématique mais aussi selon les individus. Toutefois lorsque les soins ont pour but de régler un problème de santé particulier, les deux premières séances devront être rapprochées (7 jours idéalement), et trois séances sont généralement nécessaires pour que l'organisme retrouve son équilibre. 

 

Dans une démarche purement hygiéniste et sans problème de santé majeur, un soin à chaque changement de saison est intéressant

 

S'il s'agit tout simplement de se faire plaisir, un à deux soins par mois est un régal !


Les différentes réflexologies et leurs particularités

Je vais vous présenter succinctement les différentes réflexologies que je pratique, mais sachez qu'il en existe d'autres encore. Ce qui les distingue les unes des autres sont l'interface de travail (pieds, mains, visage), la cartographie, la profondeur du toucher et le niveau d'action dans le corps et pour l'une d'entre elle l'utilisation ponctuelle d'outil.

 

Sachez toutefois que je n'utilise que très exceptionnellement l'outil et uniquement dans le cadre de la réflexologie faciale. 

En effet j'accorde une importance primordiale à ce que mes soins soient agréables, et à ce que le travail puisse se faire dans la relaxation et la détente et non dans la souffrance, c'est pourquoi je n'utilise que mes doigts (plus doux et moins incisifs qu'un outil) pour "rentrer" en profondeur dans les tissus et déceler les zones tensionnelles, cela me permet une écoute plus fine qu'à l'aide d'un outil. 

 

Je vous présente séparément les différentes réflexologies que je pratique. En ce qui me concerne ma base de travail est la réflexologie sud-africaine et la réflexologie chinoise. Je propose donc des soins d'une heure accès sur l'une ou l'autre de ces deux réflexologies.

Dans le cadre d'un travail ayant pour but de régler un problème de santé particulier, je peux être amenée à mixer ces deux techniques et à ajouter d'autres techniques encore (la podo-réflexologie appliquée et/ou la réflexologie faciale). 

 

De manière générale la réflexologie est bénéfique à tout le monde, et s’adresse donc à toute personne désireuse de se faire du bien, de se détendre, de retrouver la forme, de prendre soin d’elle et de sa santé.

 

  • La réflexologie plantaire "douce" (technique sud-africaine)

Elle se pratique avec du talc, celui-ci ayant pour intérêt de permettre unprécision de travail sur les zones réflexes les plus petites, tout en assurant douceur et légèreté du toucher.

Il s'agit d'une réflexologie extrêmement douce, totalement indolore. Elle s’intéresse tout particulièrement à l’origine émotionnelle des perturbations. 

Le toucher léger, sensible et rassurant vous plonge dans un état de relaxation profond, appelé état de conscience « alpha ». Cet état de conscience permet au potentiel d’auto-guérison du corps de se remettre en action.

Ce toucher très particulier a pour effet de rééquilibrer le système nerveux central (SNC) et autonome (SNA). Ce dernier régule la digestion, la respiration, le rythme cardiaque et beaucoup d’autres fonctions essentielles dont le fonctionnement est indépendant de notre volonté. En agissant sur ces deux systèmes, la réflexologie plantaire douce va permettre un retour à l’homéostasie * du corps.

 

Elle est particulièrement intéressante chez les personnes nerveuses, stressées ainsi que pendant les phases de convalescence.  

Elle constitue une démarche hygiéniste idéale. 

 

* homéostasie : processus par lequel l’organisme assure le maintien des constantes internes à leur niveau d’équilibre.

 

  • La réflexologie plantaire et palmaire chinoise

Contrairement à la réflexologie "douce" la réflexologie chinoise peut se pratiquer sur les pieds et les mains et l'automassage est possible.

Lors d'un soin de réflexologie chinoise j'utilise de la crème car la cartographie est différente et les zones réflexes sont plus larges ce qui demande moins de précision. 

Mon toucher est plus dense car sa portée est davantage énergétique et est moins centrée sur le système nerveux. 

Un soin de réflexologie chinoise est toujours relaxant, agréable et ressourçant

La réflexologie plantaire chinoise agit particulièrement sur l'énergie des reins qui en médecine chinoise est considérée comme la "batterie" de l'organisme. Cette forme de réflexologie est donc idéale pour "recharger les batteries". 

Elle permet également un rééquilibrage énergétique du corps et elle améliore de ce fait un grand nombre de processus physiologique : digestion (constipation, diarrhée, etc...), respiration (sinusite, etc...), fonctionnement urinaire (cystite, etc...), équilibre nerveux, etc...

 

Elle est particulièrement bénéfique pour les personnes fatiguées, surmenées et épuisées. 

 

  • La podo réflexologie appliquée, inspirée de la méthode Ingham/Marquardt

Elle se pratique à mains nues, sans talc ni crème, et elle se caractérise par une technique de palper-compression très pénétrant dans les tissus plantaires.

La cartographie, basée sur le principe de zones longitudinales parcourant le corps de haut en bas est très précise, ce qui permet d'accéder à des zones extrêmement ciblées du corps (ORL, muscles, colonne vertébrale, structures cérébrales, cicatrices). C'est la technique qui agit le plus sur le plan physique. 

Cette réflexologie sollicite énormément l'organisme car elle demande beaucoup d'efforts de régulation de sa part, le travail de stimulation ciblée ne se fera que sur quelques zones à chaque soin et sera intégré à un travail général permettant au corps le repos nécessaire pour qu'il fasse son travail d'auto-régulation. Ce sont les réactions des pieds et du corps tout entier qui m'indiquent la limite que ce dernier ne souhaite pas dépasser.

 

Elle est très intéressante en complément de la réflexologie chinoise, pour travailler avec précision sur un organe ou une fonction défaillante.

 

  • La réflexologie faciale, inspirée du Dien Chan

Elle se pratique sur le visage, à mains nues ou avec un outil selon le but recherché (travail psychique ou physique).

Elle favorise elle aussi les processus d'autorégulation du corps, et sa particularité est sa rapidité d'action : d'une part car le visage est très innervé, et d'autre part car l'information n'a pas à transiter par la colonne vertébrale pour arriver au cerveau.

Il existe de très nombreuses cartographies sur le visage et de très nombreux points. Un travail général d'harmonisation peut s'avérer utile pour repérer les points sensibles, il consiste en de légères tractions de la peau, des petits ponçages sur des zones du visage ou bien encore des petits pompages sur des points précis du visage. Ce travail se fait à mains nues.

Les points sensibles me guideront alors dans l'élaboration d'un protocole de travail qui se fera à mains nues ou avec l'outil selon le niveau d'action souhaité. 

 

J'utilise principalement cette réflexologie pour sa portée sur le psychisme (aider la personne à se redresser lorsqu'elle se sent assailli par les évènements de la vie, aider à faire germer des projets de vie, aider à trouver son propre chemin, ce qui est bon pour elle). Pour ce faire je l'utilise en complément du shiatsu ou d'autres techniques de réflexologie.


Leurs origines

  • La réflexologie plantaire "douce " 

C’est Chris Stormer, qui après avoir fait des études d’infirmière, puis de sage-femme en Angleterre est retournée en 1980 en Afrique, continent qui l’a vue naître. Née au Kenya c’est cependant en Afrique du Sud qu’elle décide de s’installer. Sept ans après son retour dans le continent Africain, elle découvre la réflexologie plantaire, ce qui l’amène à remettre en question un certain nombre de ses connaissances médicales.

Son esprit analytique l’a amené à chercher et à comprendre un peu mieux « ce que disent les pieds » et en 1989 elle ouvre la « Reflexology Academy of Southern Africa » où elle y enseigne la réflexologie plantaire selon la technique « douce », qu’elle a elle-même développée.

Très rapidement, des praticiens en réflexologie et énergéticiens du monde entier se sont intéressés à cette technique novatrice.

 C’est auprès d’Elske Miles (originaire d’Afrique du Sud), ancienne élève de Chris Stormer, et désormais réflexologue de renommée internationale que j’ai eu le plaisir et l’honneur de me former à cette technique. En France seul l’Institut Français de Réflexologie (département de l’Institut Français de Shiatsu) enseigne cette « forme » de réflexologie. 

 

  • La réflexologie chinoise

Le soin du pied par pression des doigts sur des zones spécifiques ou des points spécifiques, que l'on nomme aujourd'hui la "réflexologie chinoise", est une des plus anciennes techniques de soins manuels répertoriées en Chine. Son origine date d'il y a environ 5000 ans et à l'époque l'acupuncture était associé au massage des pieds pour stimuler le corps et trouver les régions perturbées . Ce diagnostic du pied s'appelait "Kwang Tsu Fa".

Aujourd'hui je travaille en réflexologie chinoise en m'appuyant sur les principes énergétiques de la médecine traditionnelle chinoise (que l'on retrouve également dans le shiatsu que je propose). J'associe donc parfois au travail sur les pieds et/ou les mains, une écoute des 12 pouls chinois et une stimulation des points d'acupuncture avec mes doigts ou à l'aide d'un moxa

 

  • La podo réflexologie appliquée, inspirée de la méthode Ingham/Marquardt

On l'appelle également la réflexologie occidentale car elle a été mise en place par Eunice Ingham dans les années 1930 aux Etats-Unis. Elle était lors infirmière et physiothérapeute, et s'intéressait de près aux travaux du Dr William Fitzgerald qui quelques années plus tôt avait mis en place la "thérapie zonale". Ce médecin ORL avait en effet "découpé" le corps en 10 zones longitudinales et avait constaté qu'une stimulation sur un doigt entraînait un soulagement de la douleur sur une zone située à distance et appartenant à la même zone longitudinale. 

Plus tard Hanne Marquardt (infirmière et kinésithérapeute ayant vécu en Angleterre puis en Allemagne) a repris et retravaillé les travaux d'Eunice Ingham.

Pratiquée d'abord en milieu hospitalier et enseignait initialement aux personnes ayant une formation médicale, cette technique est celle qui agit le plus sur le plan physique.

 

  • La réflexologie faciale : "Dien Chan"

Le "Dien Chan" est un mot vietnamien qui signifie "acupuncture du visage", c'est donc une technique qui s'inscrit fermement dans la tradition orientale et plus précisément dans la Médecine Traditionnelle Chinoise. 

Il s'agit d'une technique récente puisque c'est le 26 Mars 1980 que le Dr Bui Quoc Chau découvre le premier point réflexe de la nouvelle réflexothérapie dont il deviendra l'auteur. Il en fera très vite un outil de diagnostic lui permettant de vérifier l'état des organes internes et des structures de l'organisme. Le Dr Bui Quoc Chau utilise également le terme de "thérapeutique cybernétique" pour définir la nature de cette nouvelle technique qui élargit la vision classique de l'énergétique pour y introduire une dimension franchement neurologique