Réflexologie


Institut Français de Réflexologie (Elske Miles)

Réflexologie plantaire « douce » (technique sud-africaine)

Qu’est-ce que la réflexologie plantaire ?

Il s’agit d’une technique énergétique de travail sur des zones spécifiques des pieds, appelées « réflexes ». On parle de « réflexes » car l’ensemble des systèmes et organes du corps sont « reflétés » sur les pieds. En parcourant les différentes zones réflexes des pieds, le réflexologue « balaye » ainsi l’ensemble de l’organisme. Son travail vise à déceler sous ses doigts les tensions ou perturbations énergétiques en lien avec les différents organes et systèmes du corps et à rétablir leur bon fonctionnement.

 

A aucun moment le praticien n’intervient directement sur un organe : ce sont les pressions effectuées sur les pieds à l’aide d’un toucher énergétique précis et particulier qui permettent une action à distance sur l’organe, les viscères, les glandes, etc…situés à distance.

Quelle est la particularité de la réflexologie plantaire « douce » ?

A la différence des autres réflexologies plantaires existantes, la technique sud-africaine est une technique douce, totalement indolore.

Elle s’intéresse tout particulièrement à l’origine émotionnelle des perturbations. De ce fait, le seul moment inconfortable que le receveur peut rencontrer lors d’une séance utilisant cette technique est celui des émotions qui peuvent surgir en lui sous les doigts du praticien.

Origines de la réflexologie plantaire douce 

C’est Chris Stormer, qui après avoir fait des études d’infirmière, puis de sage-femme en Angleterre est retournée en 1980 en Afrique, continent qui l’a vue naître. Née au Kenya c’est cependant en Afrique du Sud qu’elle décide de s’installer. Sept ans après son retour dans le continent Africain, elle découvre la réflexologie plantaire, ce qui l’amène à remettre en question un certain nombre de ses connaissances médicales.

 

Son esprit analytique l’a amené à chercher et à comprendre un peu mieux « ce que disent les pieds » et en 1989 elle ouvre la « Reflexology Academy of Southern Africa » où elle y enseigne la réflexologie plantaire selon la technique « douce », qu’elle a elle-même développée.

Très rapidement, des praticiens en réflexologie et énergéticiens du monde entier se sont intéressés à cette technique novatrice.

 

C’est auprès d’Elske Miles (originaire d’Afrique du Sud), ancienne élève de Chris Stormer, et désormais réflexologue de renommée internationale que j’ai eu le plaisir et l’honneur de me former à cette technique. En France seul l’Institut Français de Réflexologie (département de l’Institut Français de Shiatsu) enseigne cette « forme » de réflexologie. 

Comment se pratique-t-elle ?

Après avoir enlevé bijoux, montres ou tous objets métalliques qu’il porte sur lui, le receveur est allongé entièrement habillé sur un futon ou sur une table de massage. Ses pieds sont légèrement surélevés et font face au réflexologue.

 

Le soin commence par une prise de contact du réflexologue avec le receveur, et l’application de talc sur l’ensemble des pieds. Celui-ci ayant pour intérêt de permettre une précision de travail sur les zones réflexes les plus petites, tout en assurant douceur et légèreté du toucher.

 

Une séance de réflexologie dure idéalement une heure. Si cependant, la personne ne bénéficie que de 20 à 30 minutes, un protocole plus court peut être proposé mais tous les organes et systèmes du corps humain ne pourront pas être « parcourus » et la profondeur de la relaxation sera moindre. 

Quels sont les effets de la réflexologie plantaire « douce » ?

La réflexologie plantaire douce se doit avant tout d’être agréable : le plaisir étant un élément essentiel au bien-être.

 

Le toucher sensible, rassurant et juste du réflexologue, plonge le receveur dans un état de relaxation profond, appelé état de conscience « alpha ». Cet état de conscience permet au potentiel d’auto-guérison du corps de se remettre en action.

 

Ce toucher léger sur les différentes zones réflexes des pieds, a pour effet de rééquilibrer le système nerveux central (SNC) et autonome (SNA). Ce dernier régule la digestion, la respiration, le rythme cardiaque et beaucoup d’autres fonctions essentielles dont le fonctionnement est indépendant de notre volonté. En agissant sur ces deux systèmes (le SNC peut lui être comparé à une « tour de contrôle » puisqu’il s’assure de la bonne température, de la bonne hydratation du corps, etc…), la réflexologie plantaire douce va permettre un retour à l’homéostasie * du corps.

 

En levant le stress et les tensions nerveuses, sources de très nombreux maux, le receveur peut se laisser aller à la détente et tout en se relaxant, permettre à son organisme de retrouver son équilibre physique, psychique, énergétique et émotionnel.

 

En cela la réflexologie plantaire « douce » constitue une démarche hygiéniste idéale, pour toutes celles et ceux qui désirent préserver ou retrouver un bon équilibre physique, psychique et émotionnel de manière douce et relaxante.

 

* homéostasie : processus par lequel l’organisme assure le maintien des constantes internes à leur niveau d’équilibre.

A qui s’adresse la réflexologie plantaire douce ?

Elle est bénéfique à tout le monde, et s’adresse donc à toute personne désireuse de se faire du bien, de se détendre, de retrouver la forme, de prendre soin d’elle et de sa santé.

 

Les contre-indications sont les mêmes que celles du shiatsu, à savoir : psychose, grossesse, cancer en phase évolutive, phlébite datant de moins de 6 mois, enfant de moins de 7 ans.